• Merveilleux thérapeutes

    Merveilleux thérapeutes

    LES ANGES ET LES GUIDES SPIRITUELS
    SONT DE MERVEILLEUX THÉRAPEUTES !
     
    En médecine holistique, nous concevons l’être humain comme une entité multidimensionnelle
    comprenant un corps physique, un corps émotionnel, un corps mental et un corps spirituel.
    La mort, telle que nous la vivons sur terre, n’est que la mort du corps physique
    et les trois autres corps ne sont pas affectés par elle.
    Étant des corps vibratoires, ils sont immortels. Normalement, un individu, après sa mort,
    devrait, avec son corps émotionnel et son corps mental, s’en aller vers les mondes de lumière
    pour fusionner avec son corps spirituel, son âme, dans ces sphères célestes
    où résident les anges et les guides spirituels.
    Mais il arrive souvent que des personnes n’ayant pas reçu une éducation spirituelle suffisante
    ne sachent pas qu’elles doivent, après leur mort, monter vers la lumière.
     
    Déboussolées par la perte de leur corps physique, elles ne comprennent pas qu’elles
    sont mortes et se croient prisonnières d’une sorte de mauvais rêve.
    En proie à des émotions intenses de peur, de panique et de désarroi, ces entités
    (nous appellerons ainsi ces êtres décédés qui n’ont pas compris qu’ils étaient morts)
    essaient à tout prix de retourner vers le monde matériel.
    Elles font tout pour capter l’attention des vivants, mais ceux-ci, à part quelques clairvoyants,
    ne les voient pas et passent à travers elles sans même s’en rendre compte.
    Ce phénomène est très bien montré dans le film « Ghost », qui a été vu par
    des millions de personnes.
    Le sentiment d’insécurité et de solitude des entités désincarnées qui ne peuvent
    pas communiquer avec leurs proches grandit sans cesse.
    Obsédées par le désir d’avoir un corps de matière pour « revenir sur terre »,
    certaines de ces entités cherchent alors à « squatter » un corps humain.
    Si elles rencontrent un être psychiquement fragile, elles parviennent
    à se glisser dans son corps et à s’exprimer à travers lui.
    La malheureuse victime est alors « possédée » par une entité qu’elle subit
    mais dont elle ne parvient pas à se défaire.
    Ce phénomène de possession peut être permanent ou survenir par intermittence.
    Dans ce dernier cas, la personne possédée explique clairement,
    dans ses moments de lucidité, que quelqu’un prend soudain possession d’elle
    et lui fait dire ou faire des choses qu’elle ne peut absolument pas refuser
    parce qu’elle est totalement subjuguée.
    Comme l’entité est souvent la proie d’émotions très intenses, elle va,
    lorsqu’elle possède la personne dont elle occupe le corps, crier, vociférer,
    tenir des propos violents, proférer des injures et donner des coups,
    allant parfois jusqu’à l’assassinat.
    En fait, l’entité qui pousse ainsi à la folie celui dont elle a pris possession n’est pas
    « méchante » mais elle se trouve dans un tel désarroi qu’elle appelle au secours.
    Sa violence n’est qu’un cri de désespoir, un appel à l’aide. Hélas,
    dans les pays occidentaux, la plupart des locaux de police et
    des hôpitaux psychiatriques ignorent tout de ce phénomène
    et traitent ces situations d’un point de vue purement matérialiste.
    On considère les possédés comme des fous dangereux et on
    les enferme en leur injectant de hautes doses de neuroleptiques qui les abrutissent.
    Empoisonnés par ces drogues chimiques qui les coupent de leurs sensations,
    de leurs émotions et de leurs pensées personnelles, ils se sentent étrangers à eux-mêmes.
    C’est la schizophrénie sur ordonnance, la folie iatrogénique, c’est-à-dire
    créée par l’intervention médicale qui, au lieu de les aider, les enfoncent toujours
    plus profondément dans la maladie psychiatrique.
    Sachant que la grande majorité des personnes qui sont internées dans des hôpitaux
    et asiles psychiatriques sont des possédés, en permanence ou par intermittence,
    on peut mesurer l’importance de ce phénomène ! Ces malades errent tristement
    dans les couloirs et les chambres des établissements psychiatriques où
    elles sont gardées par une armée d’infirmiers et de médecins.
    Elles reçoivent des quantités massives de médicaments neuroleptiques qui
    les abrutissent peu à peu et les transforment en zombies.
    Ils deviennent des êtres qui ne font plus vraiment partie du royaume
    des vivants et pas encore complètement de celui des morts, survivant
    dans une grisaille sordide, une torpeur léthargique que
    les médicaments chimiques ne peuvent guérir.
    Pourtant leur guérison est tout à fait réalisable si on sort du cadre étroit
    de la psychiatrie matérialiste pour s’intéresser aux concepts
    de la psychothérapie spirituelle et d’une éducation holistique qui montre
    comment vivre en harmonie avec ses quatre corps : bien s’occuper
    de son corps physique par une alimentation végétale, vivante et variée,
    s’abstenir d’excitants artificiels comme le café, l’alcool, le sucre et le sel raffinés,
    les médicaments chimiques et la cigarette, pratiquer assez d’exercice physique
    et veiller à disposer d’un sommeil de qualité, apprendre à gérer ses émotions,
    à se délivrer des croyances limitées du cerveau gauche et à cultiver
    les fonctions du cerveau droit en pratiquant la visualisation, la méditation et le voyage
    intérieur pour se relier aux anges et aux guides de lumière afin de recevoir
    leurs messages de sagesse. La gestion des émotions (voir Vivre sa colère
    sans violence et Éloge de la folie douce) est l’un des outils fondamentaux
    pour ne plus être victime des entités désincarnées.
    En effet, une personne qui sait comment extérioriser ses émotions à travers
    son corps a la capacité de se déposséder instantanément.
    Elle est comme une maison qui dispose d’un paratonnerre.
    Si la foudre frappe l’antenne placée sur le toit, sa décharge électrique est dirigée
    et évacuée dans la terre par le fil de cuivre attaché à l’antenne.
    Si l’antenne sur le toit n’est pas reliée à la terre, la foudre ne va pas s’éliminer
    dans le sol mais va mettre le feu à la maison. Une personne qui a appris à faire
    circuler ses émotions à travers tous les muscles de son corps est comme
    une maison disposant d’un paratonnerre connecté à la terre.
    Elle évacue aussitôt les charges émotionnelles qu’elle reçoit
    alors qu’une personne qui vit trop dans son intellect et refoule
    constamment ses émotions ne sait pas se décharger dans la terre.
    La puissance d’une entité vient du fait qu’elle vit dans une bulle d’une
    très haute intensité émotionnelle.
    Elle peut donc subjuguer une personne qui a peur des émotions fortes
    et ne sait pas comment les évacuer. Le monde du bas astral dans lequel
    se trouvent les entités désincarnées correspond à cette atmosphère
    qui entoure la terre et contient toutes les émotions négatives de l’humanité :
    jugements, peurs, colères, rages, haines, furies, jalousies, rancunes,
    rancœurs, ressentiments, frustrations, etc. Toutes ces émotions sont le fruit de pensées limitées,
    ces pensées qui ne viennent pas de l’âme et des mondes de lumières mais ont été créées
    par des humains ayant perdu leur conscience spirituelle. Le matérialisme,
    cette sorte de religion qui ne croit qu’au monde de la matière rend
    ses adeptes totalement ignorants des réalités spirituelles.
    Du coup, ils ne savent pas comment traverser le bas astral
    pour gagner le haut astral, ce plan où les anges et
    les guides spirituels accueillent ceux qui ont quitté leur corps physique
    et viennent faire le point sur leurs expériences de vie.
    Le monde du bas astral contient de véritables monstres
    qui se nourrissent des émotions négatives des êtres humains.
    Ils se font aider, dans leur vampirisme démoniaque,
    par tous les individus qu’ils parviennent à infecter par des croyances matérialistes.
    Ils manipulent sans relâche les émotions négatives pour maintenir
    l’humanité dans un véritable esclavage mental et émotionnel.
    Pour assurer leur pouvoir, ils ont besoin que la confusion et le chaos règnent.
    Ils sont donc à l’origine des sociétés secrètes, des financements
    occultes des partis politiques, des financiers qui cherchent à imposer un gouvernement mondial,
    des militaires qui veulent tout régler par les armes,
    des scientifiques qui ont vendu leur âme aux industriels,
    des experts de tous ordres qui fonctionnent avec
    des idées intellectuelles privées de toute dimension spirituelle,
    des parents et professeurs qui enseignent aux enfants
    comment étouffer toutes leurs émotions pour devenir des robots
    contrôlés par la raison et l’obéissance aux dogmes sociaux.
    Dès qu’un être humain perd sa connexion avec son âme,
    n’entend plus chanter dans son cœur la voix du divin,
    obéit aux autres plutôt qu’à son intuition profonde, croit aux idées matérialistes
    et n’extériorise plus ses émotions, il devient l’esclave des monstres du bas astral
    (Voir La mort n’est jamais un accident et Voyage vers les sphères célestes)
    De plus en plus de thérapeutes, dans tous les pays du monde, sortent du cadre limité de l’intellect
    et des thérapies qui ne s’occupent que du corps physique pour retrouver
    les techniques de guérison spirituelle qu’utilisent les chamanes (voir
    L’Univers des Chamanes) qui collaborent sans cesse avec
    leurs alliés spirituels pour délivrer les êtres humains de
    leurs maux et leur enseigner un art de vivre qui intègre le physique,
    l’émotionnel, le mental et le spirituel dans une danse lumineuse et joyeuse,
    une danse délivrée des luttes et des peurs qu’avait engendré notre perte de connexion
    avec le divin qui est en nous. En sortant des dépendances, de la peur
    et de la soumission au pouvoir d’autrui, nous retrouvons
    notre souveraineté d’enfants divins du Père Céleste et de la Mère Cosmique.
    Nous nous dépossédons des mémoires de souffrances et
    de limitations du passé et retrouvons notre joie étincelante d’êtres immortels,
    infinis, éternels et universels ! Nous retrouvons un contact amical
    et joyeux avec les anges et les guides spirituels qui n’ont jamais cessé de nous tendre
    les bras pour nous donner l’amour inconditionnel qui émane d’eux sans cesse.
    Notre vie cesse d’être chaotique et conflictuelle pour être guidée
    vers la paix et l’harmonie par ces êtres lumineux qui vivent sans peur,
    sans jugements et sans toutes les illusions matérialistes.
    Comme nous avons des parents biologiques qui ont donné naissance à notre corps physique,
    nous avons des guides spirituels qui sont des parents de lumière
    nous apportant leur amour et leur soutien, de vie en vie,
    pour apprendre nos leçons sur la planète-école Terre.
    Pour apprendre à réorganiser notre vie quotidienne d’une façon nouvelle,
    créative et intelligente - grâce à laquelle l’homme cesse d’être un orphelin du cosmos
    pour devenir un atome actif de la vie universelle -
    la pensée essénienne (celle de ces communautés
    qui existaient du temps du Christ en Egypte et en Palestine)
    a sa place auprès des écrits inspirés bouddhiques, hindous,
    chinois, aztèques ou issus d’autres traditions anciennes.
    Toutes, avant d’être déformées par les religions institutionnalisées,
    affirment que notre corps et l’univers qui nous entoure ne sont
    pas nos ennemis mais bien de merveilleux enseignants
    nous invitant à créer une relation harmonieuse avec tout ce qui vit en nous et autour de nous.
    Ce n’est qu’en suivant son intuition profonde (et son instinct,
    qui en est la composition biologique) que l’être humain
    peut se délivrer des prisons qu’il a lui-même créées par un mode
    de vie et de pensée dénaturé et déraciné. Les puissances invisibles
    qui nous entourent, ces forces de la nature que les Esséniens appelaient “anges”,
    ont exprimé à toutes les époques par la bouche des prophètes et des sages un message
    d’une grande simplicité: “cesse d’avoir peur, l’univers ne t’est pas hostile.
    Tu es environné de puissances d’amour et de félicité qui attendent seulement
    que tu les acceptes pour te combler de bienfaits! Tu es l’héritier du royaume du père céleste
    et du royaume de la mère terrestre. Si tu honores leurs lois,
    tu recevras santé, vitalité, joie et épanouissement à chaque moment de ta vie sur terre!”
bloggerEnglishEnglishespañolItalianobloggerdeutschPortuguês
Oversæt denne side til danskÖversätt webbplatsen på svenskaالعربية中文Русский日本語blogger한국어СрпскиNederlandsSuomenTürkçePolska
Le Blogger