• ETRE ENSEIGNEUR

    ÊTRE ENSEIGNEUR

    St. Germain transmis par Sabine Wolf

    Leçon 1 : La respiration planétaire – L’apocalypse et le processus du Corps de Lumière – écluses des corps humains

    L’OBSCUR est Esprit divin. Il devient Ténèbres quand il ne peut circuler librement.
    La LUMIÈRE est Esprit divin. Elle devient Noirceur quand elle ne peut circuler librement.
    Il ne s’agit pas de choisir entre OBSCUR et LUMIÈRE, mais entre LIBRE CIRCULATION et BLOCAGE.
    Ce n’est pas l’OBSCUR qui doit être congédié mais la SÉPARATION entre l’Obscur et la Lumière.
    L’OBSCUR et la LUMIÈRE créent ensemble Le CRISTAL de l’Esprit sur la Terre – EN TOI.

    La respiration planétaire

    Le thème du “tournant de l’époque” est un thème qui va s’étendre sur toutes les leçons. Ici, nous le considérons d’une façon anatomique, anatomique en esprit. La RESPIRATION PLANÉTAIRE est un des aspects essentiels pour comprendre les époques et les expériences qui vous ont précédé. Avant que nous vous l’expliquions, nous vous la présentons en tant qu’ORGANE et MÉCANISME.

    QUELQUE CHOSE circule entre Ciel et Terre, entre cosmos et planète, entre lumière et obscurité, entre esprit et corps – ENTRE TOI ET DIEU. Ce

    QUELQUE CHOSE a de multiples visages, multiples natures, directions et intentions. QUELQUE CHOSE circule à partir de la dimension de l’Un vers la dimension de la dualité…

    QUELQUE CHOSE circule entre la dimension de l’in-dignité et celle de la “digne majesté”. Est-ce… une entité? … un esprit? … un souffle peut-être?

    Le cordon d’argent

    Un cordon spirituel relie votre “source originelle” – le cosmos, le cœur de Dieu, appelez-le comme vous voulez – et le chakra coronal de votre corps. Celui-ci est situé dans la région des fontanelles; et cela signifie non sans raison: “source” et “fontaine” – car, un courant d’énergies vitales provenant de très haut de la “source originelle” fait couler en permanence une fontaine de matière subtile sur ta tête. Spirituellement parlant, tu as toujours eu une couronne argentée-dorée sur la tête – pendant toutes les années sombres – indépendamment de ce que tu étais en train de faire.

    Par ce cordon quasi ombilical s’écoule, provenant des sphères spirituelles, l’énergie spécifique qui est à la base de ta vie “esprit-âme-corps”. Cette énergie n’a aucune caractéristique particulière. Elle n’est pas une force mais un potentiel. Ce cordon d’argent se prolonge de ton chakra coronal à ton chakra du cœur et continue pour s’enfoncer dans la terre en passant par ton chakra-racine. Un cordon spirituel, un QUELQUE CHOSE relie le cœur du PÈRE-CIEL-PENSANT au cœur de la MÈRE-TERRE-RESSENTANTE – en plein à travers toi, traversant ton COEUR. (exercice 1 en téléchargement)

    Volonté du cœur

    Tu dois en faire QUELQUE CHOSE. Tu dois donner forme à cette énergie pour qu’elle se transforme en FORCE. Elle circule à travers ton cœur, car il y a en lui le « transformateur », ce bouton sur lequel tu dois appuyer pour que cette énergie se transforme en force. En ton cœur, cependant, règne la dualité. Le ventricule gauche reçoit la LUMIÈRE d’en haut et la dirige vers le bas. Le ventricule droit reçoit l’OBSCUR d’en bas et le dirige vers le haut.

    Ta volonté et la qualité de ton cœur transforment ce QUELQUE CHOSE en QUELQUE CHOSE D’AUTRE – en force vitale agissante.

    Un cœur aimant et doux LE transforme en courant guérisseur.
    Un cœur peureux et renfermé LE transforme en nuées flottantes grises.
    Un cœur passionnément haineux LE transforme en ténèbres ardentes.
    Un cœur passionnément joyeux LE transforme en courant de lumière couleur d’or.
    Un cœur pétrifié LE transforme en froideur glaciale.
    Un cœur aimant inconditionnellement LE transforme en matière spirituelle cristalline.

    Toutes ces forces vitales effectives circulent vers la terre à travers vos chakras-racine et les chakras de vos pieds – jusqu’au cœur de la Terre-Mère.

    Un cœur éclairé laisse dans l’emprunte de ses pas la marque d’un « sentier lumineux ». Le chagrin, le doute et le manque de foi laissent derrière eux un « sillage de souffrance ». Mais ne vous méprenez pas! La douleur est neutre. La douleur ne laisse derrière elle ni lumière ni ténèbres. C’est si vous la retenez, si vous la transformez même en agression ou en dépression, qu’alors là vos pas laisseront derrière vous un sillon de souffrance. Si vous laissez la souffrance circuler, si vous l’exprimez véritablement, alors, elle se transforme d’elle-même en amour et douceur et vos pas rayonneront réellement. Car la douleur est une conscience divine, une intelligence spirituelle qui fait de QUELQUE CHOSE “QUELQUE CHOSE D’AUTRE” si vous le permettez.

    Ainsi, le chemin de croix de Jésus fut un véritable martyre terrestre, souffrance et douleur. Et pourtant il laissa derrière lui une voie qui rayonnera encore pour des millénaires. Car SON COEUR a aimé les humains incommensurablement. (exercice 2 en téléchargement)

    Respiration du cœur

    Le « souffle de vie » cosmique se cristallise dans vos cœurs, s’imprègne de vos sentiments actuels et les déverse en tant que force agissante dans la terre. Vous épanchez votre « force du cœur », que vous le sachiez ou non, que vous le vouliez ou non, quelle que soit sa qualité. La respiration cosmique se déverse sur la planète et, à travers vous, dans la terre. Pendant 288 000 ans – selon notre histoire – l’Esprit, VOTRE ESPRIT, a effectué une seule et unique expiration. Cette expiration vous a donné la vie – jusqu’à votre cœur. Là, vous avez pris vous-même la chose en main et avez formé le monde et la Terre. C’est ce qui était convenu.

    Pendant 288 000 ans le développement de votre Terre a dépendu de vous et de votre sagesse. Elle a du accepter tout ce que vous ressentiez et vouliez, ce que vous exhaliez et transmettiez dans le sol. Elle a TOUT « avalé » – et à la fin des temps elle allait plus mal que vous ne l’avez jamais vécu dans aucune de vos vies. Elle avait une horrible envie de vomir, au sens propre du terme. Si vous connaissez votre héritage atlante, vous savez pourquoi. Et pourtant elle vous aime incommensurablement et veut continuer d’avancer avec la totalité d’entre vous. (exercice 3 en téléchargement)

    La spirale de vie

    La spirale de votre vie descend du cosmos vers la terre et y remonte sans changer sa direction. Elle forme votre “mandala de vie” en une multitude de cercles superposés. Votre âme traverse ces cercles qui sont de deux types différents: l’essence de LUMIÈRE spirituelle descendant de haut en bas et l’essence d’OBSCUR terrestre pulsant de bas en haut. La LUMIÈRE contient toutes les lois cosmiques, vos orientations et votre matrice spirituelle. L’OBSCUR contient tous vos choix terrestres et vos expériences sous forme de nuances, de formes, de dessins.

    Chaque incarnation réalise votre mandala de manière nouvelle, créant des détails de plus en plus différenciés et une complexité toujours croissante. Vus de notre perspective, vos “mandalas de vie” sont de toute beauté. Actuellement, beaucoup de vos mandalas commencent à se cristalliser. (exercice 4 en téléchargement)

    La respiration

    Votre être est constitué, en l’exprimant de façon simplifiée, de trois instance: le corps, l’âme et l’esprit. Ce sont trois aspects différents, orientations, perceptions et mondes, qui se développent en trois cycles différents. Et, naturellement, vous avez aussi trois voies respiratoires différentes. Votre flux respiratoire contient des énergies physiques, psychiques et spirituelles. Selon la voie respiratoire que vous utilisez, telle ou telle forme d’énergie pourra circuler et agir en vous de manière plus accentuée.

    La respiration physique

    Votre voie respiratoire physique s’étend de la gorge à votre cœur en passant par les bronches et les poumons. Pendant l’inspiration, le mélange air-gaz vient remplir le ventricule gauche et se déverse par les artères dans vos tissus cellulaires, vos organes et autres circuits. Il approvisionne votre corps en éléments et gaz vitaux. L’expiration expulse les résidus de votre corps vers le ventricule droit en passant par les veines. Les poumons et les bronches écoulent les substances et énergies usagées. La respiration physique maintient le corps en vie. Elle l’approvisionne et élimine les déchets. Ni plus ni moins.

    La respiration de l’âme

    La voie respiratoire de votre âme est un canal énergétique spirituel qui traverse votre corps de manière verticale. Il commence au chakra Alpha, au dessus de votre tête, et se termine au chakra Oméga, au dessous de votre coccyx. Nous l’appelons le « canal de Métatron ».

    La voie respiratoire de votre âme est un courant hors-corporel, dimensionnellement plus élevé, qui transporte une neuro-énergie cosmique de haut en bas et une psycho-énergie de bas en haut. Il circule entre votre sub- et votre sur-conscient, entre les origines et séquelles de vos multiples incarnations. C’est pourquoi il est très propice à la transformation de blocages – car ceux-ci sont toujours le résultat de conflits issus de vies antérieures.

    La respiration de votre âme nourrit, nettoie et purifie votre mandala de vie. C’est-à-dire: elle libère votre corps en profondeur de toutes les traces du passé, en particulier de toute maladies et blocages dus à des régimes de vie tels que vœux ou serments.

    Ne sous-estimez pas ce thème. Les trois grands vœux de pauvreté, de conduite et de combat ont formé vos corps et vos vies pendant plus de trois ères, les ont cimentés et empêtrés. Ils vous entraînent encore et encore dans des schémas de crispation, de misère financière et de « victimité ». Le mystère de la respiration de votre âme délivre l’Obscur de votre propre vie.

    La respiration de l’esprit

    La respiration de votre esprit réunit en elle plusieurs entités. Son chemin respiratoire est votre corps de lumière – un large canal de matière spirituelle transcendantale, qui entoure votre corps. Alors que les respirations physique et de l’âme sont des systèmes clos qui ne desservent que votre propre personne, le canal respiratoire de l’esprit est ouvert vers le haut comme vers le bas, il est même perméable de tous les côtés. Car il est au service de tous les autres êtres vivants.

    Tout comme pour le canal respiratoire de l’âme, il y circule une lumière indifférenciée du haut vers le bas et de l’obscur condensé du bas vers le haut. Mais ce n’est pas votre obscur, mais l’obscur du monde, l’obscur de tous les humains sur la terre – sans différenciation. Il s’élève dans la lumière originelle de la respiration de votre esprit non-répartie en spectre.

    La respiration de votre esprit nourrit, nettoie et purifie ainsi les courants de vie de tous les humains, des animaux et de la terre. Elle purifie ces sphères en profondeur des séquelles du passé, de maladies et de blocages. Elle nettoie tous leurs corps des traces des ères ténébreuses. Le mystère de la respiration spirituelle délivre l’obscur du monde.

    En même temps, la respiration spirituelle est le cocon de votre esprit divin sur la terre et, en quelque sorte, l’aspect de votre Moi divin. Le corps de lumière existe dans une autre dimension – avec votre volonté il peut s’ancrer sur la terre et s’y exprimer. Dans ce cas, il agira directement sur ce qui est du ressort physique et y apportera des transformations.

    Dans votre corps de lumière vous pouvez traverser des couches voilées, traverser des dimensions, attirer à vous de puissants courants de lumière cosmique et les diriger sur l’humanité et la terre. Parallèlement, des vagues d’obscur terrestre montent en pulsion vers le cosmos pour s’y anoblir. Si votre corps de lumière est encore étroit et instable, ce sera douloureux. S’il est vaste et stable vous ne remarquerez rien de ce courant sombre. Nous développons cet aspect plus bas.

    Le choix de la respiration

    Votre respiration est la liaison la plus forte entre le cosmos et la terre, entre l’esprit et le corps, entre la mort et la vie. Expérimentez cela. Ce faisant, vous activerez ce puissant outil, car il est resté inutilisé en vous depuis bien des millénaires.

    Maintenant, la question se pose de savoir comment tu peux changer entre les différentes voies. C’est si simple:

    Choisis la voie respiratoire que tu souhaites et permets-lui de circuler. Le changement de l’énergie et des dimensions se produit alors de lui-même. Ton corps, dans tous ses mécanismes, s’est depuis toujours soumis à ta volonté.

    Il faut que vous le fassiez EN CONSCIENCE, il faut que vous le VOULIEZ. Permettez à TOUS les courants de vous traverser et de faire ce qui leur est propre. Prenez votre temps, allongez-vous, décontracté, et focalisez-vous sur votre respiration. Commencez à respirer, doucement tout d’abord puis plus profondément – mais sans effort. Reposez en votre cœur. Restez centré en vous. Et laissez enfin la respiration se faire d’elle-même, laissez-vous emmener par elle. (exercice 5 en téléchargement + méditation sur la triple respiration)

    La respiration planétaire

    La respiration planétaire est la somme de tous les courants respiratoires de tous les humains, un courant d’énergie électromagnétique, esprit et souffle, qui circule dans la diversité infinie située entre le cosmos et la planète. Elle réunit en elle tous les sentiments, les énergies vitales et les résidus de tous les humains en des vagues circulant sempiternellement de bas en haut et inversement.

    La respiration planétaire se comporte comme le cosmos en formation et en développement. Si vous regardez la voie lactée et les galaxies, vous retrouverez exactement la même mouvance que celle régnant dans votre respiration physique et votre circulation sanguine, dans votre système nerveux et dans tous les systèmes de circulation d’énergie vitale de votre corps.

    La respiration planétaire ne se fait donc pas de manière linéaire entre le haut et le bas mais de façon « dansante », tournante. Ce sont des mouvements en centrifuge – se déroulant à partir du centre de la terre, s’enroulant vers le cosmos, et centripète également – tournant et se déroulant en provenance des profondeurs du cosmos, s’enroulant autour de la terre pour pénétrer en son cœur. C’est comme un océan de respiration, houleux et bouillonnant. Mais chaque vague, chaque lien, chaque QUELQUE CHOSE s’écoule en traversant votre cœur. Rien ne circule en ne le traversant pas.

    Car la respiration planétaire ne concerne ni le cosmos en soi, ni les planètes, mais uniquement VOUS-MÊME. Le cosmos ne fait qu’y mettre à disposition le gigantesque potentiel de l’esprit et de la Lumière créatrice pendant que la terre y apporte le gigantesque potentiel du corps et de l’Obscur créateur. Le courant circule toujours en passant par vos cœurs où il transforme son « état d’assemblage ».

    C’est par les échanges que font ces deux géants en la respiration planétaire, transformant de temps à autres la qualité de vos courants, que se forment les différentes relations électro-magnétiques sur la terre – vos ères, dont nous parlerons à un autre endroit. Votre corps aussi est électromagnétique. Il s’adapte donc aux changements survenant sur la terre et dans le cosmos. C’est cela exactement qui est la base technique du processus de votre corps de lumière – et de votre apocalypse.

    Chaque inspiration vous apporte en plein cœur – franco à domicile – l’information, la nourriture et la force de l’esprit du temps agissant respectivement. Si votre cœur est réellement ouvert, vous êtes toujours “à jour” et restez “irrigué”. (exercice 6 en téléchargement)

    La « danse de vie » de l’âme

    La respiration planétaire évolue de la même façon que votre âme dans sa « danse de vie ». Elle s’enroule sans cesse autour de l’esprit pendant que vos corps s’enroulent, eux, autour de votre âme: vers l’intérieur jusqu’en le cœur et vers l’extérieur jusqu’aux confins des expériences vécues. Cette « danse » a sans cesse conduit votre âme en séquences comparables – chaque fois à un échelon supérieur. Elle faisait des volutes partant du cœur vers les confins les plus éloignés de votre monde, y atteignait ses limites et revenait vers le cœur en retour.

    Là, le calme régnait, alors qu’à l’extérieur, dans le monde, la tempête faisait rage. Mais elle-même était aussi une partie de la tempête. Quand elle reposait au centre, c’étaient les traces de ses rencontres avec les autres âmes qui faisaient tempête. Quand votre âme touchait les limites extérieures de votre vie, elle y rencontrait ses propres expériences qu’elle y avait envoyées auparavant. Elle était alors secouée par la vie, comme rejetée par elle. Elle croyait alors subir une injustice et être une victime sans se souvenir d’avoir elle-même été l’origine de leurs causes. (exercice 7 en téléchargement)

    Tempêtes d’air et de lumière

    Tempêtes de souffrance et de sagesse

    En ascension, la respiration planétaire souffle sur la terre sous forme de tempête, voire même d’ouragan. Ce faisant, elle rassemble la souffrance des âmes les plus faibles, souffle en balayant l’océan jusqu’à vous en pénétrant et traversant vos cœurs, y dépose son fardeau de souffrance et continue sa course vers le cosmos. Dans ce sens là, vous pouvez lui confier, de fait, votre amour pour NOUS.

    En descendant, la respiration planétaire souffle sur la terre sous forme de tempête cosmique, voire galactique. Ce faisant, elle rassemble la sagesse, la force et la nourriture actuelles provenant des sphères cosmiques, souffle en balayant la terre jusqu’à vous en pénétrant et traversant vos cœurs, y dépose ses « bagages » et continue sa course traversant les cœurs des plus faibles jusque dans la terre. Dans ce sens là, vous pouvez lui confier, de fait, votre amour pour les plus faibles.

    Si vous êtes véritablement ouverts, c’est à dire: si vous êtes véritablement ouverts à la Lumière AUSSI BIEN qu’à l’Obscur, alors vous pourrez ressentir à quel point les exhalations apocalyptiques sont douloureuses, à quel point elles peuvent vous « secouer » quand les expirations de la planète traversent vos cœurs lumineux.

    Et, l’instant d’après, vous pourrez ressentir à quel point les inspirations cristallines vous secouent elles aussi, vous dilatent et vous éclaircissent vous plongeant dans la paix et la félicité. C’est l’inhalation de la terre et de l’humanité qui traverse vos cœurs lumineux. Vous ressentirez que la souffrance terrestre et l’amour cosmique ne font qu’UN puisque vous ne pouvez pas les différencier à l’intérieur de votre propre respiration. (exercice 8 en téléchargement)

    Apocalypse et processus du corps de lumière

    En fait on devrait dire: respiration cosmique-planétaire, car l’un n’existe pas sans l’autre. Quand le cosmos expire, la planète inspire – et réciproquement. L’inspiration cosmique correspond à l’expiration planétaire. Vous la vivez comme le ressenti d’un obscur qui monte par vagues de douleur et de choc, par des situations de blocages, par des maladies et des symptômes – sous forme d’une nuit d’orage, si sombre parfois que vous en perdez l’espoir.

    L’expiration cosmique correspond à l’inspiration planétaire. Vous la vivez, elle, sous forme d’averse rafraichissante qui traverse votre corps par saccades, de vagues de dilatation, de sentiments de bonheur et de « sublimeté », de délivrance – et en nouvelle journée rayonnante.

    Représentez-vous le laps de temps entre 1989 et 2012 comme une oscillation continuelle entre des nuits d’orage et des jours rayonnants – pendant longtemps avec une tendance croissante. Soyez ouverts et laissez ce changement d’époque, cet achèvement d’une période longue et infiniment sombre, vous traverser. C’est en le faisant, mes aimés, que vous retrouverez cet équilibre élevé et profond que vous avez perdu il y a de nombreux millénaires.

    Le souffle apocalyptique ne vous secoue et ne vous fait souffrir qu’aussi longtemps que vous vous permettez le luxe du NON, de la fermeture intérieure et du doute. Plus vous vous ouvrez, plus l’Obscur du monde peut être « délivré » à travers vous et plus, parallèlement, la Lumière qui vous inonde s’accroît – et vous n’aurez en vérité plus aucune douleur, plus aucun problème – au beau milieu de cette époque qui voit tant d’humains gisant au sol.

    Les « écluses » des corps humains

    « Vos corps sont des univers. Vos organes sont les planètes et les étoiles. Vos systèmes circulatoires sont les voies, les canaux et l’irradiance entre les planètes. Ils les relient et en font des galaxies. Vos sentiments sont les entités qui vivent dans ces univers, ces « êtres de conscience » obscurs ou lumineux qui vont leurs propres chemins en faisant connaissance d’eux-même.

    Vos pensées sont ces barrières de brouillard et nuages orageux qui cachent la terre et la recouvrent d’obscurité vous empêchant de vous apercevoir les uns les autres et de vous voir vous-même. Votre peau spirituelle est votre bouclier et « voile dimensionnel ». Il vous sépare de votre maison-mère et vous protège en même temps de la Lumière de votre patrie d’origine.

    Votre respiration est le flux permanent et le grondement des vagues électromagnétiques et des tempêtes dans les galaxies – aussi bien transmetteur des messages les plus doux que destructeur de mondes entiers. Et vos morts successives sont les portails qui vous conduisent d’espace en espace dans la demeure de l’éternité.

    Les clés de ces portails sont la douleur, le deuil et la souffrance que vous avez surmontés. C’est avec eux que vous ouvrez le portail et que vous trouvez le Calice de Vie – vidé par vous jusqu’à la lie – et re-rempli. Maintenant, toutes les portes vous sont ouvertes car vous-même êtes devenus la clé. Je Suis avec vous. Je Suis le Christ Emanuel. » (octobre 2004)

    1. Les portes de l’égo

    Votre corps émotionnel a pour siège les entrailles de votre abdomen. C’est là qu’il a rassemblé depuis des millénaires, emmagasiné et aggloméré les énergies de culpabilité, de honte, de peur et d’infériorité tout comme celles d’agression, de haine et de convoitise-jalousie. La « porte » énergétique du bassin (plancher pelvien) était toujours bien fermée. Le corps mental a son siège à l’opposé – dans la tête. C’est là qu’il garde ses guerriers du contrôle, du refus et de la vengeance et sa « porte » dans la voûte crânienne est, elle aussi, toujours bien fermée.

    Il y a eu des temps pendant lesquels des « portes fermées » vous ont véritablement protégé et étaient nécessaires. Mais ces temps-là sont révolus depuis longtemps. Aujourd’hui, des « portes fermées » sont, au mieux, la source de maux de tête et de ventre de toutes sortes et empêchent vos systèmes respiratoires supérieurs d’agir et de fonctionner. Seule l’ouverture des « portes-vannes » émotionnelles-mentales permet la libre circulation des courants supérieurs.

    Alpha et oméga

    2. Les portes de l’âme

    Alors que les chakras corporels relient le monde extérieur terrestre à l’intérieur de votre corps, vos chakras hors-corporels relient les systèmes solaires aux atomes de vos cellules. Votre chakra « alpha » est situé environ 17 cm au dessus de la tête et env. 5 cm au devant de l’axe vertical. Il relie vos corps physiques au corps spirituel éternel de la cinquième dimension et à votre matrice spirituelle.

    Le chakra « oméga » se situe env. 20 cm au dessous de votre coccyx et vous relie à la trame holographique de vos incarnations, ces structures spirituelles qui rendent possible votre vie terrestre incarnée du point de vue du développement corporel et de l’organisation de la vie.

    Un canal de lumière chemine entre alpha et oméga, la voie respiratoire des âmes. Alpha et oméga sont les portes de l’âme, par lesquelles elle atteint des hauts élevés et des bas profonds. Elles aussi étaient fermée pendant l’ère de l’hiver, non pas parce qu’elle les bloquait mais parce que c’était nécessaire à votre évolution spirituelle.

    Le huitième chakra et le chakra de base

    3. Les portes de l’esprit

    Le huitième chakra, situé à environ 20 cm au dessus du milieu de votre tête, est une porte spirituelle sur le cosmos, un point d’accolage, récepteur et transformateur de votre courant nerveux cosmique. Son pendant est le chakra de base situé à env. 20 cm au dessous de vos pieds. Il est, lui, une porte spirituelle sur la Terre, un point d’accolage, récepteur et transformateur du courant nerveux planétaire.

    Entre eux deux est situé le « canal de Métatron ». C’est une colonne de lumière à double paroi d’un diamètre de 10 cm à l’extérieur et de 4 cm à l’intérieur. Il traverse votre corps suivant l’axe vertical. Le long de cette colonne sont situés votre colonne vertébrale, la ligne du cœur, le cordon d’argent et vos deux « interrupteurs » de VIE et de MORT.

    Et c’est exactement LÀ que, véritablement, TOUT se passe pour ce qui est de votre vie extérieure et intérieure. Voyons maintenant ce que ces constructions représentent pour votre vie de tous les jours.

    Votre égo ouvre les portes …
    … ou les tient fermées. Ces trois « chambres » de votre vie corporelle sont imbriquées l’une dans l’autre. La « chambre du corps » se trouve dans la « chambre de l’âme » qui se trouve elle-même dans la « chambre de l’esprit ». Chacune de ces « chambres » a une porte donnant sur le cosmos et une sur la planète. Dans chacune de ces « chambres » règne une entité. Et c’est précisément l’entité la plus grossière qui détient la clé de toutes les portes et de toutes les « chambres »: votre égo – celui qui ne veut rien savoir de toute ce « bazar moderne ».

    Si ce petit « monarque-et-concierge » reste confiné dans des sentiments fermés (ventre) ou des pensées contracturées (tête) toutes les portes restent fermées – et vos « chambres » se transforment en de véritables « cabinets de l’horreur ».

    Mais si votre égo permet à vos sentiments d’exister et de circuler, s’il permet à des idées nouvelles et éclairs de l’esprit d’entrer, les portes s’ouvriront et un véritable courant va commencer à circuler. Il a la libre volonté. C’est lui qui prend la décision.

    Toutefois, aussi longtemps qu’il laissera les portes fermées il devra en supporter deux conséquences qui le convaincront un jour de les ouvrir, ne serait-ce qu’un petit peu:

    1. Beaucoup de vieille saleté, d’épaves flottantes et de boue s’accumulent dans ses « écluses » produisant, au fil du temps, une énorme pression interne (image C). La lumière salvatrice passe en deçà de lui.

    2. Rien de nouveau, aucun soutien ne vient de l’extérieur, malgré que beaucoup de choses se déversent vers lui et aimeraient être reçues. Au fil du temps, cela produit une forte pression externe (image D). La lumière salvatrice ne passe plus en deçà de lui que pour un certain temps.

    C’est ainsi que l’égo mijote dans son propre « jus » – subissant une pression de l’extérieur et de l’intérieur – jusqu’à ce qu’il soit « mûr » et qu’il ouvre les portes. Et il est là, mes aimés, votre UNIQUE DRAME DE VIE. Et depuis 1989 vos esprits divins s’interposent et font affectueusement pression sur le « petit égo en vous » pour qu’il cède et ouvre les vannes.

    Et pour vous maintenant, les spiritualistes: si vos corps de lumière se sont déjà un peu développés, puisqu’enfin vous voulez évoluer vers la lumière, il se peut que vous ressentiez des douleurs incompréhensibles et des vagues de ténèbres – des journées, des semaines, des mois durant. Mais pourquoi donc, pour l’amour du ciel ? L’explication est simple:

    Votre corps de lumière est, par nature, ouvert aussi bien sur le « Ciel » que sur l’ « Enfer ». Plus votre lumière rayonne, plus il y a d’obscur provenant de votre entourage qui converge vers vous pour se délivrer par elle. Car la lumière et l’obscur s’aiment et aspirent à fusionner.

    Mais si votre égo spirituel dit: « la Lumière, oui! » et « Les Ténèbres, non! » alors la porte mentale dans votre voûte crânienne, qui contrôle, juge, dissèque et exclut, se ferme et le flux d’énergie sombre reste bloqué derrière cette porte supérieure pendant qu’il continue de s’épancher en provenance du bas. Il s’accumule en vous et vous attrapez mal à la tête, mal aux dents, vous avez des bourdonnements d’oreille, de la pression cardiaque, des problèmes respiratoires ou une centaines d’autres problèmes.

    Alors l’égo se met à souffrir malgré qu’il se soit ouvert… !

    Il se SENT mal. Il le savait: (RES)SENTIR n’apporte rien que souffrances !!

    Alors il referme la porte du bas. Ah, pauvre égo! L’obscur pénètre quand-même car les vannes ne bloquent que de l’intérieur. Les énergies sombres peuvent effectivement franchir la porte émotionnelle close et pénétrer de l’extérieur dans le corps. Ce n’est qu’en haut qu’elles restent bloquées, derrière la porte de sortie verrouillée.

    Il en est de même pour la porte mentale dans la voûte crânienne. Car du haut aussi arrivent des courants, quoique de lumière, et franchissent eux aussi la porte close pour aller s’accumuler devant la porte de la cavité pelvienne – à la sortie barricadée.

    Et bien, c’est là votre mission de création: quand l’obscur et la lumière spirituels ne peuvent plus circuler librement, il se forme tout d’abord de l’énergie, puis de la matière, et enfin de l’horreur et de la souffrance. La mort s’ensuit et vous délivre momentanément. Mais votre mission demeure – et vous revenez. Alors, autant éclaircir le problème ICI et MAINTENANT! (exercice 9 en téléchargement)

    Les « interrupteurs » pour la VIE et la MORT

    Si vous vous ouvrez VOLONTIERS à l’OBSCUR, cela a un effet énorme sur vos « écluses ». Car c’est dans votre « chambre du corps » que se trouvent les interrupteurs pour la MORT et la VIE. Votre décision et attitude de sagesse intérieure: « Je Suis la Lumière et l’Obscur du monde » fait sauter le fusible de l’interrupteur magnétique de la MORT et le désactive définitivement. L’interrupteur électrique de la VIE en devient, lui, hyperactif.

    En un éclair, il électrifie tout votre champ corporel magnétique et active les portes alpha et oméga de votre « chambre de l’âme » ainsi que le huitième chakra et le chakra de base de votre « chambre de l’esprit » qui sont tous « spirituels-électriques ».

    Si vous avez atteint cet état dans vos corps de lumière, plusieurs centaines d’hectolitres de l’horreur ancestrale pourront vous traverser et vous ne ressentirez rien que de la félicité.

    Pourquoi?

    Tout simplement parce que cette « énergie d’obscur », profonde comme les plus profonds abîmes, se transforme en force lumineuse cristalline sous l’effet de l’activité accrue de votre chakra de base. C’est elle que vous ressentez. À peine formée, cette force lumineuse vous traverse, fait résonnance avec votre cœur et avec l’interrupteur de VIE qui s’y trouve, « cristallisant » ainsi votre propre être.

    Cette lumière transcendantale venant de se former à travers vous – (une inspiration avant, elle n’était que pure horreur) – vous ouvre à de nouveaux espaces et de nouveaux mondes cosmiques et galactiques. C’est véritablement votre récompense pour ce que votre égo qualifierait, dans sa phase immature, de « sale besogne qui ne me regarde pas ». (exercice 10 en téléchargement)

    2007

    L’apocalypse collective, c’est la montée de l’ « Obscur des ères » provenant des espaces de vie de la Terre et de l’humanité – la libération de votre FORCE D’AMOUR collective.

    L’apocalypse individuelle, ce sont vos sentiments personnels, pensées et espaces emprisonnés qui, au bout d’un certain temps, vous mettent tellement sous pression que soit vous en mourez, soit vous vous ouvrez – la libération de votre FORCE D’AMOUR PERSONNELLE.

    Le processus collectif du corps de lumière, c’est la descente de la Lumière cosmique sur la Terre et sur l’humanité – l’avènement de votre FORCE CRÉATRICE collective.

    Le processus individuel du corps de lumière, c’est l’ouverture de vos sentiments, pensées et espaces personnels qui vous fait souffrir un certain temps puis vous permet d’être lumière et délivrance pour beaucoup d’êtres humains, d’être aussi des portes et passerelles entre les mondes et cosmos – l’avènement de votre FORCE CRÉATRICE PERSONNELLE.

    Depuis 1989 la lumière descend et l’obscur remonte.

    Ces deux courants vous font souffrir quelques temps parce qu’ils transforment fondamentalement votre structure corporelle. Le courant montant de l’Obscur ancestral déclenche des « symptômes de karma » et la toute nouvelle Lumière descendante des « symptômes d’ascension ». Ils s’expriment de la même manière.

    L’Obscur, la Lumière et les symptômes vous magnétisent et vous condensent aussi longtemps que vos « chambres » restent fermées. C’est alors que vous vivez des « souffrances d’agonie » et que vous mourrez. L’Obscur, la Lumière et les symptômes vous électrisent et vous « cristallisent » aussi longtemps que vos « chambres » sont ouvertes. C’est alors que vous vivez des « contractions de naissance » et que nous renaissez.

    La décision dépend de vous.

    L’année décisive pour ce choix est 2007.

    Oui, et ces interrupteurs – ils sont un mystère à l’intérieur de vous. Nous en reparlerons ultérieurement. Pour cette fois, cela suffit. Est-ce que c’est suffisant ? En effet – ÇA L’EST.

    Je Suis St. Germain

bloggerEnglishEnglishespañolItalianobloggerdeutschPortuguês
Oversæt denne side til danskÖversätt webbplatsen på svenskaالعربية中文Русский日本語blogger한국어СрпскиNederlandsSuomenTürkçePolska
Le Blogger